accueil spectacles disques pédagogie actualité biographie presse liens espace pro contact
     
 
 
     
 
  Rencontre avec Carlos Saura à la Casa de India de Valladolid, le 26 juin 2010.
     
 
Jazz Hot - J.M. Gaudas
« Le chant de Ravi Prasad s'impose comme tel, puissant, chaleureux, envoûtant»
.
 
Les Inrockuptibles - O. Bailly
« Ravi Prasad & Pedro Soler: « Comment s'accordent cette guitare qui sait sortir des gimmicks flamencos et la voix de
Ravi tour à tour pleureuse et percussive ? Comment ça marche ? C'est un mystère. Il nous remonte une vague nostalgie à l'écoute de ce disque dont la beauté ne doit rien à l'ornement ».
Libération - Bouziane Daoudi
« Ravi Prasad compose une œuvre qui fait souffler un charme voluptueux et frémissant .»
Chronicart - Soeuf Elbadawi
Duo avec Pedro Soler : « Très porté sur les échanges, Ravi Prasad n'en est pas à sa première expérience. En 96, il avait déjà initié une rencontre entre le jazz, la musique classique indienne et le flamenco, avec un spectacle intitulé Mythia, la symphonie indienne (spectacle joué à l'UNESCO et à l'Olympia). En entamant ce nouveau dialogue avec un as du duende gitan comme Pedro Soler, il provoque émotions et ravissements auprès des mélomanes avertis ».
article complet
 
Classica - J. Nossan
Entre-Deux : « Confronté à un trio à cordes, Prasad décline sa vision d'une musique libre et universelle, complexe et contemplative. Aussi fascinant chanteur que flûtiste, Prasad règne en maître sur l'ensemble ».
 
La Dépêche du Midi - M. C. M.
Mythia : « Une oeuvre ample et généreuse. C'est une belle
définition de l'universalité que nous a donné Ravi Prasad ».
 
 
L'Indépendant - V. Pons
Entre-Deux : « ce musicien inouï, la musique est indissociable du sensuel, voire de charnel. Avec son concert à juste titre nommé Entre-Deux - l'Orient et l'Occident -, Ravi Prasad fait planer une salle entière ».
 
 
Les Chroniques du Solénoïde
Entre-Deux : « Prasad nous offre une suite de tableaux impressionnistes : neuf joyaux bercés d'utopie nomade et de ferveur mystique où pourraient bien se rencontrer fans du Kronos Quartet et citoyens du 4ième Monde ! »
 
Le Nouveau Politis - Denis Constant Martin
« Une fusion sans complaisance ni condescendance. [...] une authentique musique du monde ».
 
Z Production - Jean-Luc Aribaud
Duo avec Philippe Gal : « Acrobates malgré nous de ces gammes indiennes, apprentis jongleurs de ces notes métissées, nous franchissons les ponts et les gués, un archet en guise de balancier, le souffle tenu par cette voix magique [...] Alors, musique, musiques, que Ravi Prasad et Philippe Gal nous initient encore, nous rendent à nous même : humain, petit humain à l'écoute des sphères, et grand lorsque s'ouvre, au détour d'un silence, un ailleurs insoupçonné ».
 
       
 
Trip-Hop - Charles de la rédaction
Song for the Inner World : « Il n'est pas surprenant que des artistes tels que Björk, Massive Attack ou Madonna aient souhaité collaborer avec Talvin Singh lorsqu'on écoute sa dernière performance : "Song for the Inner World", que lui avait commandée le festival de Saint-Denis. Maître incontesté sur ses tablas traditionnels, virtuose sur les platines de mixage, Talvin Singh et Sangat, groupe de huit artistes internationaux qui l'accompagnent tel que le chanteur et percussionniste indien Ravi Prasad... réalisent une oeuvre en 6 pièces qui invitent au voyage, à la méditation, à la spiritualité, à la communion grâce au mélange subtil de musique traditionnelle indienne et de sonorités électroniques urbaines ».
 
Ethno Tempo - Stéphane Fougère
Song for the Inner World : « Ces cinq Chants pour le monde intérieur de Talvin SINGH se déploient tels des odes au
divin, respectant tout autant les canons de la musique indienne que les figures rythmiques et climatiques de l'électro. La première pièce, Only You, véritable raga des temps modernes qui se développe sur près de vingt minutes, est portée par les mantras entêtants du chanteur carnatique sans frontière artistique Ravi PRASAD qui revient sur le final, Trotamundo, et nous fait aussi profiter de ses talents à la guimbarde ».
Découvrez les chroniques de Stéphane Fougère consacrées aux créations de Ravi Prasad sur : Ethno Tempo.
Les Inrockuptibles - F. Dordor
« Song for the Inner World », création que Talvin Singh présente au Festival de Saint-Denis, et à laquelle participe,
entre autres, la grande voix carnatique Ravi Prasad, condense une vision musicale focalisée sur cette interaction entre machines et traditions qui ne cesse de fasciner et d'inspirer son oeuvre.
 
L'Humanité - F. C.
La Fête de l'Huma : « Cette étonnante maîtrise du rythme et de la langue caractérise l'absolue musicalité de Minvielle.
Son chant balance dans les veines, dans le sang. Il a enclenché un laboratoire local, auquel il associe des invités privilégiés, tels l'artiste Ravi Prasad, le poète Bernard Manciet, la Polyrythmic Choral Rap Experience de Gascogne. Sans oublier l'essentiel Duophonic avec Bernard Lubat, au sein duquel tous deux mènent des instigations sur la voix dans tous ses états (poésie, théâtre, littérature, blues...) : On est en plein océan. »
 
articles de presse des différents spectacles

La voix du corps - web
Somewhere else - pdf
Nilsgiris avec Z Quartett - pdf
Ravi Prasad et Mónica de La Fuente - pdf
Shabdam Trio - web
Tandem: Kiko Ruiz et Ravi Prasad - web
Tambour Quartet - youtube

 
 
 
photos: © ravi prasad   mentions légales